Hard rock france
Le forum cesse d'être actualisé, faute d'audience et d’interactivité suffisante. Merci à tous et Let there be Rock

Quel avenir pour le hard et le heavy?

Aller en bas

Quel avenir pour le hard et le heavy?

Message par Angus le Sam 17 Sep - 10:26

Nous arrivons à une période charnière: beaucoup des étendards de la catégorie arrivent au bout de leur splendide carrière: AC/DC ne devrait pas tarder à raccrocher (avant de tomber totalement dans la parodie ce serait bien...), les membres d'Iron Maiden approchent de la soixantaine et Steve, Bruce et Nicko avouent eux-mêmes accuser le poids de leur rythme de vie (récupération difficile chez Bruce, problèmes de cervicales chez Steve et d'articulations en général chez Nicko), Megadeth est encore sur la touche avec les soucis de cervicales de Mustaine (qui ne devraient pas durer longtemps mais qui sont récurrents. Et on sait que Mustaine avait arrêté sa carrière suite à un problème au bras), Scorpions et judas priest raccrochent...

Quel avenir voyez-vous pour ce courant musical? Quels sont les successeurs de ces groupes? Pour moi, la nouvelle génération est encore trop tendre pour assurer la relève: Airbourne n'apporte rien à part sa gnaque et se contente de faire du rock australien (très bien certes) et travailer avc Frazer n'est pas la meilleure idée si on veut se démarquer du son AC/DC. Des groupes comme Rammstein n'ont pas la variété de composition dans leur répertoire que peut avoir un Iron Maiden.

Cependant, des groupes ont toujours raccroché (Led zep, deep purple, UFO...)et d'autres se sont révélés en reprenant ces influences. La seule différence, c'est que les nouveaux arrivants ne se contentaient pas de singer mais apportaient quelque chose d'original en plus.

__________________________
Il n'y a pas que le sexe dans la vie, il y a le Rock et la binouze aussi.



avatar
Angus
Master of puppets

Messages : 460
Date d'inscription : 04/09/2010
Age : 35
Localisation : Nîmes (centre du monde) / Marvejols (plus excentré)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.hardrockfrance.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel avenir pour le hard et le heavy?

Message par Stargazer le Sam 17 Sep - 23:49

Le heavy metal n'est, à mon avis pas mort, bien que ce ne soit pas du même heavy que l'on parle.
Les albums cultes des années 1980 que l'on cite comme référence du heavy ne l'étaient pas automatiquement à leur sortie, et je pense, qu'il y aura des albums sortis dans les années 2000 qui seront cultes dans 20 ans.
Et ce ne sera pas du pur heavy metal, mais plutôt du power, du folk metal, et d'autres futurs genres de metal qui nexiste pas encore, mais qui sont pour moi à classer dans le hard et le heavy puisqu'ils descendent de ces derniers...
Des exemples d'albums des 90's et 00's qui seront considérés comme cultes et indispensables pour tout fan de heavy metal? "Land Of The Free" (1995) de Gamma Ray, "Nightfall in Middle-Earth" (1998) de Blind Guardian, "Awake" (1994) de Dream Theater, "Temple Of Shadows" (2004) d'Angra, "Paradise Lost" (2007) de Symphony X, "Karkelo" (2009) de Korpiklaani........

Je reste confiant quand à l'avenir du heavy metal.
Moins pour celui du hard rock qui ne se renouvelle plus depuis près de 30 ans!
avatar
Stargazer
Like a rolling stone
Like a rolling stone

Messages : 171
Date d'inscription : 21/09/2010
Localisation : Ardèche

Voir le profil de l'utilisateur http://www.sanctuaryoffate.metalforum.xooit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel avenir pour le hard et le heavy?

Message par norvegian le Lun 19 Sep - 10:52

Pour moi ce style musical (hard rock) est destiné à évoluer et à se durcir au fil de temps. Le gros problème, c'est que c'est associer à une sorte d'image un peu kitch du à la période dans laquelle il évoluait. Et puis on le voit très bien dans les nouveaux groupes émergeant, les groupes produisant des compositions de qualités (comme cela a été dit "qui ne refonds pas du réchauffé") n'évolue pas dans le Hard Rock mais dans des aspects du métal plus dur comme le Metalcore, Death ou Grind ....

Après ce qui selon moi, empêchera se style de perdurer c'est la constante comparaison des nouveaux groupes aux références du genre. "Tiens ils sont pas mauvais mais cela vaut pas AC/DC ou IRON MAIDEN..... Un groupe comme AIRBOURN en est l'exemple parfait. Des groupes comme ALTER BRIDGE ou encore THE ANSWER reste la petite lueur au fond du tunnel (en terme de qualité) mais encore une fois sur pas mal de forum on les voit être comparé à LED ZEP ....bref un cercle vicieux !!!! Le métal un peu plus dure est moins sujet à cela ( notamment à cause de la très grande variété de courant différent au sein même du métal , Beaucoup n'ayant pas de monstre sacré à l'instar d'un AC/DC dans le Hard Rock par exemple) .... du coup les groupes sont plus libre et n'ont pas peur de ça.
Le Heavy Metal aura une descente moins vertigineuse que le Hard Rock, mais le déclin est belle est bien présent pour moi, du fait tout simple de son aspect un peu plus violent qui lui permet de résister face à la tendance naturelle à durcir les compositions dé lors que l'on évolue dans le style.

Alors l'autre danger est que les futures Angus Young ou Slash qui se construiront leurs identité musicales au fil du temps, vont évoluer dans un Univers bien différents de leurs prédécesseurs ( Slash qui découvre la guitare à un concert de Deep Purple etc ....) , et ils mettrons leurs "génies" au service du style dans lequel ils ont grandit et avec lequel ils ont évolués, grand pas en avant pour le métal qui s'enrichira grandement de l'arrivée de ses génies mais grosses pertes pour le Hard Rock et le Heavy qui verront filer leurs sauveurs sous d'autre cieux ......

L'avenir se dirige de plus en plus vers une catégorie métal qui va s'enrichir de nouvelle digression et les amateurs de Hard Rock et de Heavy Metal devront se pencher sur des styles comme le métal symphonique pour écouter ce qui se rapproche le plus du Heavy. Ou alors carrément faire un virage à 180° et se tourner vers les racines de tout ça avec le Blues.

Mais comme souvent dans ces cas, le Hard Rock et le Heavy Metal paye l'attitude constante des fans et des gens du milieu de se contenter des groupes en place sans jamais chercher à aller plus loin dans le style en essayant de créer autre chose à coté ..... Un écueil que le métal a éviter avec l'émergence d'un grand nombre ( Trop ? ) de courant dérivé qui maintiennent une certaine diversité et créativité dans le style. Alors oui il y a du déchet à trop créer, c'est évident mais à ne pas prendre de risque musicalement, on finis par s'éteindre au fil du temps.

Que les fans inconditionnelles du Hard Rock et du Heavy (dans une moindre mesure) conservent bien les CDs des groupes cultes car bientôt ils n'auront plus que ça à écouter ...... lol!

__________________________


avatar
norvegian
Master of puppets

Messages : 222
Date d'inscription : 06/11/2010
Age : 40
Localisation : Nîmes capitale de la France !!!!!!!!!!!!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel avenir pour le hard et le heavy?

Message par Angus le Lun 19 Sep - 14:42

C'est vrai que chaque fois qu'un style a été annoncé mort, une nouvelle vague est arrivée et l'a emmené un peu plus loin (AC/DC après Led Zepp, les Guns après la vague glam...). Le soucis, c'est qu'actuellement dans les jeunes groupes, je vois Airbourne qui reprend les mêmes recettes qu'AC/DC a déjà utilisées ou the Answer qui effectue un retour aux origines de cette musique.
Je suis comme toi moins inquiet pour le heavy car il y a tellement de courants que la musique survivra d'elle-même mais le heavy "traditionnel' (à la new wave of british heavy metal) disparaitra car déjà, à part son étendard (Iron Maiden) qui est l'arbre qui cache la forêt, derrière aucun groupe ne s'est imposé sur la durée. Bien sûr Deff leppard, Samson, Saxon... ont eu de belles carrières mais si tu compares à Maiden, je ne suis pas sûr qu'un de ces groupes soit capable de remplir un stade de 30000 places et appartienne à la légende du Rock (ce sont de très bons groupes mais de là à les taxer de classiques...)

Je pense que le hard et le heavy se prépare un avenir semblable au jazz: le côté underground va encore s'intensifier et tous les 36 du mois on verra sortir un groupe et on se dira "Tiens, celui là il ne peut pas renier ces influences".

__________________________
Il n'y a pas que le sexe dans la vie, il y a le Rock et la binouze aussi.



avatar
Angus
Master of puppets

Messages : 460
Date d'inscription : 04/09/2010
Age : 35
Localisation : Nîmes (centre du monde) / Marvejols (plus excentré)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.hardrockfrance.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel avenir pour le hard et le heavy?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum